Sylvie Ducattillon Sophrologue Toulouse
4 Impasse du Tarbezou
Toulouse 31500
Téléphone: 06 89 60 12 99
E-mail: hostmaster@sylvieducattillon.fr
Sylvie Ducattillon Sophrologue Foix
13 Rue du Lieutenant Paul Delpech
Foix 09000
Téléphone: 06 89 60 12 99
E-mail: hostmaster@sylvieducattillon.fr
Sophrologie et Entreprises Sophrologie, Pensées & Emotions

Se libérer de ses pensées parasites

le
24 octobre 2018

Comment se libérer de ses pensées parasites ?

Selon de récentes études sur le cerveau environ 60 000 pensées naissent et disparaissent dans notre tête chaque jour, soit 1 pensée toutes les secondes !

Cette information proviendrait de la « National Science Foundation» et de Daniel Gregory Amen, psychiatre et spécialiste américain des maladies du cerveau.
60 000 pensées en moyenne, cela paraît incroyable ! … Certains se diront peut-être: « Je suis sûr que je pense moins que cela ! ». En effet la très grande majorité de nos pensées sont inconscientes, nous ne les remarquons même pas… Pourtant elles tournent en boucle en nous et influencent sur notre état intérieur.
Mais… la majorité de nos pensées sont négatives ! à 70/80% selon Daniel G. Amiel.

Quelles sont alors les répercussions de tout cela sur notre corps ? Car à toute pensée correspond une réaction du cerveau !

Or celui-ci ne fait pas la différence entre réalité et imaginaire: il réagit de la même façon que la pensée soit en relation avec un évènement au présent, ou qu’il soit anticipé, ou passé.
Aujourd’hui la « peur » est devenue, le plus souvent, une idée récurrente qui tourne dans notre tête… Avec le temps nous mettons notre corps en surchauffe pour nous défendre (c’est le stress). Notre organisme se fragilise, il y a risque d’apparition de diverses pathologies…
La sophrologie se révèle une excellente méthode pour ne pas laisser les idées négatives faire leur travail de sape, et venir nourrir à l’inverse le système parasympathique chargé de nous apaiser et nous régénérer !

Je vous apprends à faire cela à mon cabinet de Sophrologie de Foix ou de Toulouse.

Mais en attendant, voilà déjà une première petite astuce :

Accepter plutôt que résister

Carl Jung a dit : « Tout ce à quoi je résiste, persiste »… C’est de la physique : si j’exerce une force contre quelqu’un ou quelque chose, ce quelqu’un ou cette chose va réagir en créant une force opposée, au moins égale à la mienne…

Pensées parasites…?

Il en va de même pour nos pensées.

On le sait tous, tenter de ne pas penser à quelque chose ne marche pas, et provoque plutôt l’inverse. Si je vous demande de ne pas penser à un éléphant bleu par exemple, automatiquement l’image qui s’inscrit sur votre écran mental en est un (ou pas si vous êtes plutôt du genre kinesthésique, c’est vrai…). Car lorsque l’on commande à notre cerveau « n’active pas la pensée de l’éléphant bleu », il n’entend pas la négative et porte l’attention automatiquement sur le circuit neuronal correspondant à l’éléphant bleu…

Pour autant, je souhaiterais néanmoins préciser que ce que l’on peut assimiler à « penser à des choses négatives » peut aussi faire partie d’un processus normal, dans des phases de transition, de deuil… Si je suis en train de vivre un changement relationnel, professionnel, si j’apprends que je suis malade,… il est alors normal de passer par différents états intérieurs (cf. la courbe du changement d’Élisabeth Kübler Ross) comme la colère, la peur, la tristesse … et qu’il faut pouvoir traverser…

Il est donc important de d’abord accueillir et accepter toute pensée qui nous vient, avant de pouvoir la gérer et passer à autre chose.

Mais il me semble également judicieux de recommander à qui fait face aujourd’hui à une situation très difficile, ou à des pensées parasites obnubilantes depuis un certain temps, … de ne pas hésiter à se faire accompagner par un professionnel pour un accompagnement spécialisé.

Bien à vous.

Sylvie Ducattillon

Centre de Sophrologie Toulouse et Foix : 06.89.60.12.99

Logo Sylvie Ducattillon Sophrologue Toulouse Foix 

MOTS-CLES
ARTICLES SIMILAIRES