Santé, Émotions, Bien-Être, Périnatalité, Éducation, Sport, Performances, Entreprises et plus encore… la sophrologie est associée à de nombreux domaines

mais concrètement, c’est quoi la Sophrologie ?…

 

On entend beaucoup parler de Sophrologie aujourd’hui, sans pour autant trop savoir de quoi il s’agit réellement :

« La sophrologie ? Ah oui c’est pour se détendre, c’est de la relaxation ! » – « Souffrologie ? tu t’occupes de la souffrance des gens, c’est ça ? » – « C’est une secte non ? Sophrologie, scientologie c’est un peu la même chose ? », …

si on mettait un peu de clarté dans tout ça !

 

La sophrologie, qu’est-ce que c’est ?

Créée dans les années 1960 par le neuro-psychiatre espagnol Alfonso Caycedo (décédé en sept 2017), la sophrologie se définit comme :

« La science de la conscience en harmonie » – ( du grec : SOS – PHREN – LOGOS )

Elle est une synthèse de nombreuses techniques inspirées tant de l’Occident (phénoménologie, hypnose, philosophie, psychologie, psychanalyse…) que de l’Orient (Yoga, Méditation pleine conscience, Bouddhisme, Zen…). Adaptée aux mentalités et au quotidien des occidentaux, elle est à la fois une méthode thérapeutique (de complément le plus souvent, et on distingue en sophrologie la branche médicale, de la branche sociale) et une philosophie de vie.

La sophrologie caycédienne se définit à la fois comme l’étude de la conscience humaine et les moyens pour l’harmoniser.

 

Elle utilise la respiration, l’ancrage et la détente musculaire, l’activation du corps par le mouvement et la visualisation senso-perceptive à des fins pédagogiques. Son but, tel que le professeur Caycedo le définissait, est de

« dévoiler, conquérir et transformer notre conscience pour vivre une existence plus positive et pleine de valeurs »,

et vivre plus libre et plus responsable aussi.

Elle permet d’acquérir une meilleure connaissance de soi et de faire face aux défis de l’existence avec plus de calme et de sérénité, grâce à son ensemble d’exercices simples et efficaces.

« Pratiquer la Sophrologie, c’est investir dans sa santé globale plutôt que payer pour sa maladie »

 

Et qu’est-ce que la sophrologie caycédienne ?

La Sophrologie Caycédienne n’est ni plus ni moins que la sophrologie dans sa forme authentique. C’est la méthode originale, telle qu’elle a été créée en 1960, en milieu hospitalier, puis développée par son fondateur le Pr Alfonso Caycedo, médecin neuro-psychiatre.

La sophrologie Caycédienne n’est pas de la psychologie, ni de  la psychanalyse.

Travaillant sur la conscience, elle ne propose aucune interprétation. Elle ne se substitue pas à la médecine classique et ne pose pas de diagnostic médical. Elle facilite la verbalisation des difficultés même si elle focalise son attention sur le positif plutôt que sur le négatif. Et elle peut venir en complément d’un suivi médical dans l’accompagnement de personnes souffrant de pathologies physiques ou psychologiques.

La sophrologie se distingue également de l’hypnose dans le sens où elle s’intéresse davantage au sujet, l’hypnose se focalisant plutôt sur le problème à traiter. Lors d’une pratique, le sujet est toujours totalement conscient. Il participe et est acteur de ce qu’il vit. Le sophrologue guide et oriente, l’hypnothérapeute suggère et induit.

La sophrologie n’a rien à voir avec des massages ou autres choses encore …

 

La sophrologie est basée sur une discipline, un entrainement régulier du corps et de l’esprit. Elle nécessite en cela un engagement de la personne qui la pratique, afin d’en percevoir les bénéfices. En ce sens, elle est une pédagogie plus qu’une thérapie. Elle permet l’utilisation et l’appropriation de ses outils et de ses techniques.

La sophrologie s’est vue récemment qualifiée de « Caycédienne » afin de garantir la qualité de la méthode, suite aux dérives constatées par le professeur Caycédo à son retour en 1988, après 8 ans d’absence en Colombie, alors qu’il n’avait initialement pas songé à protéger son travail.

A qui s’adresse-t-elle ?

La sophrologie s’adresse à tous, de tous âgesElle s’adapte aux besoins et aux contraintes de tous, au travers d’exercices simples, variés, accessibles, faciles à exécuter et qui se pratiquent principalement assis ou debout.

Ses domaines d’application sont multiples. Au-delà du champs thérapeutique, déontologiquement réservé aux seuls membres du milieu médical, la sophrologie permet néanmoins, sur le champs prophylactique, de travailler à :

– diminuer l’anxiété, garder son calme

– gérer son stress et ses émotions

– retrouver le sommeil

– améliorer ses performances : sportives, mentales, sa créativité

– développer la confiance en soi, libérer son potentiel

–  stimuler sa concentration et sa mémoire

– préparer un événement important: examen, entretien d’embauche, compétition, accouchement, intervention médicale…

– renforcer sa santé et accroître son niveau d’énergie

– trouver équilibre et harmonie dans son corps et son esprit…

Sur le plan pratique :

La sophrologie se pratique aussi bien en séances individuelles qu’en groupes, en cabinet ou en entreprise, voire même chez soi ou par skype dans certains cas…

Structurée autour de 3 grands cycles, de 4 degrés chacun, elle propose un large éventail d’exercices dynamiques ou statiques qui sont adaptés selon les besoins et les objectifs.

Les techniques sont simples à retenir et permettent de pratiquer rapidement, de façon autonome. Personnellement, pour les débuts, je vous propose d’enregistrer les séances, si vous le souhaitez.

Les séances conduisent rapidement au Calme, à la Confiance et à l’Équilibre.

La sophrologie est une aide précieuse et complémentaire à nombre de traitements médicaux,

mais elle ne se substitue pas aux prescriptions de votre médecin

Si vous souhaitez approfondir, je vous renvoie aux sites dédiés qui  sont bien plus complets que moi en la matière, comme : 
Le site de la fondation Caycédo :
http://www.sofrocay.com/
Ou encore, le site du Syndicat national français de sophrologie :
https://www.chambre-syndicale-sophrologie.fr/