Sophrologie et périnatalité: de plus en plus plébiscitée par les futures mamans, la sophrologie est une méthode de préparation à l’accouchement à part entière. Détente, relaxation, respiration, compréhension et maitrise de son corps, confiance… les bénéfices sont nombreux.

Les bienfaits de la sophrologie pendant la grossesse

La sophrologie vous aidera dans un premier temps à accepter et mieux vivre les changements physiques (prise de poids, fatigue, maux de dos, …). Vous apprendrez à mieux ressentir votre corps et également à mieux gérer la douleur grâce à la respiration; ce d’autant que vous commencez suffisamment tôt votre entrainement.

Elle s’avérera d’autant plus utile si vous avez décidé de ne pas avoir recours à la péridurale.

La sophrologie est aussi un bon soutien psychologique. Elle aide à chasser les appréhensions, à prendre le pas sur les éventuelles crises de panique, à créer un lien privilégié avec le bébé, et à garder le cap sur le bonheur de l’arrivée au monde de votre enfant. Votre accouchement sera plus serein, de même que le retour à la maison.

Un accouchement plus facile

La douleur engendre la douleur : plus on a mal, plus on se tend. Mais plus on se crispe, plus le travail est ralenti et plus la douleur est forte. Le simple fait de se détendre permet déjà en soi de minimiser la perception de la douleur en rompant le cercle vicieux.

Au lieu de vous crisper aux premières contractions, au moment de l’expulsion, vous aurez appris à vous abandonner en plongeant dans la vague avec la sophrologie… Vous saurez comment récupérer calmement entre chaque contraction. La prise de conscience de votre corps vous permettra également de mieux l’oxygéner et de pousser ainsi plus efficacement. Plus relâchée, les phases de travail et d’expulsion seront ainsi facilitées, en conscience.

 

 

Moins fatiguée par le travail, vous serez plus disponible pour accueillir votre enfant et l’allaiter si vous l’envisagez.

Nous préparerons également votre retour à la maison afin d’assurer un atterrissage en douceur dans votre nouvelle vie. Enfin, j’ai pu remarquer que les bébés « sophro » sont souvent des bébés plus sereins.

 

 

Accouchement et sophrologie, mon expérience

Je dispense mes cours en complément du travail de la sage-femme et de l’obstétricien, en aucun cas il ne s’agit de me substituer à eux, mais plutôt de renforcer leurs actions.

J’ai moi-même accouché, à l’âge de 35 ans, en 4 heures de mon fils unique, un beau bébé de 4kg et 53cm. Et de nombreuses femmes qui m’ont fait confiance et qui ont choisi de s’entrainer régulièrement dès le tout début de leur grossesse (fin du 3ème mois), ont, elles aussi, pu vivre plus rapidement et en conscience cette mise au monde qui s’opère à deux.