8 conseils pour rester motivé/e et discipliné/e

Sophrologie et Entreprises Sophrologie et Vie quotidienne
Sylvie Ducattillon Sophrologue Toulouse
4 Impasse du Tarbezou
Toulouse 31500
Téléphone: 06 89 60 12 99
E-mail: hostmaster@sylvieducattillon.fr
Sylvie Ducattillon Sophrologue Foix
13 Rue du Lieutenant Paul Delpech
Foix 09000
Téléphone: 06 89 60 12 99
E-mail: hostmaster@sylvieducattillon.fr

Rester motivé/e…

Vous avez tendance à procrastiner ou à vous éparpiller ? Vous éprouvez des difficultés à vous organiser ou à rester engagé/e dans le temps, surtout pour vous-même ? Le mot « discipline » vous donne de l’urticaire ?

Contrairement à ce que l’on peut croire communément le but de la discipline n’est pas de faire « obéir » quelqu’un de façon immédiate, ça c’est la version détournée. Non, le vrai but de la discipline est d’apprendre à une personne comment acquérir une certaine maitrise d’elle-même, de l’autodiscipline.

« Recherchez la liberté, et vous deviendrez esclave de vos désirs.

Recherchez la discipline, et vous trouverez la Liberté ! »

nous dit un célèbre kôan zen.

La Sophrologie Caycédienne originale est une méthode qui requiert de la répétition et, ce, sur un laps de temps certain. Elle demande donc de la discipline pour répéter avec régularité, patience et persévérance les pratiques proposées.

Pourquoi ?

Notre cerveau aime les habitudes.

Et même s’il en a engrangé de mauvaises, il est habitué à s’organiser selon certains schémas qu’il a intégré et qu’il répète à souhait, sans plus avoir à y réfléchir, de façon à pouvoir plus aisément se mobiliser sur les nouvelles informations qui se présentent à lui.

Apprendre à conduire exige toute notre attention au départ, puis au fil du temps nous pouvons aisément arriver à conduire en pensant et mobilisant notre énergie sur tout autre chose. Les gestes sont acquis et à la moindre lumière rouge du feu, nous nous arrêtons automatiquement.

De la même façon, peut-être a-t-on été éduqué, par exemple, à toujours voir ce qui ne va pas chez quelqu’un ou dans une situation. Nos circuits neuronaux sont entrainés à cela, et avant même qu’il ne se soit écoulé quelques secondes nous avons déjà analysé la situation avec ce prisme et en avons tiré nos conclusions.

Remuscler notre regard intérieur pour le rééquilibrer à notre avantage prend du temps. Comme pour muscler des abdos ou des biceps !

Malheureusement, j’observe que nombre d’entre-nous s’ils ont envie de faire évoluer leur situation, ont beaucoup de difficultés à s’engager pour eux-mêmes sur un moyen – long terme.

Alors comment faire pour faire preuve de plus d’auto-discipline pour rester motivé/e?

  1. Je vous invite à commencer par un constat simple :

Quel qu’ait été notre passé, nous sommes aujourd’hui seul/e responsable de nous, de ce que nous nous faisons vivre et du futur dans lequel nous nous engageons.

Nous avons les moyens, en tant qu’adulte, de dire STOP au passé et ne plus le laisser nous polluer.

C’est en partie cela s’aimer :

Prendre en charge ses besoins profonds.

Lâcher la posture d’enfant, victime désarmée, pour reprendre pleinement sa vie en mains là où c’est possible. Car si l’on demeure dans cette posture de « victime », à quoi bon… Tout effort et action deviennent vite vains, puisque l’on se pense impuissant/e.

Rester Motivé - Sylvie Ducattillon Sophrologue à Toulouse

Réaliser que si l’enfant a pu être une victime, l’adulte peut lui/elle, maintenant faire quelque chose pour répondre à ses besoins, à ses aspirations.

Ne plus s’abandonner, ne plus se trahir, … mais se montrer loyal/e, fidèle à soi-même en se soutenant avec bienveillance. Sachant qu’amour n’est ni laxisme, ni complaisance.

Rester Motivé - Sylvie Ducattillon Sophrologie à Toulouse

  1. Alors nous pourrons clarifier ce que nous voulons

Qu’est-ce que je veux ? Qu’est-ce que je veux vraiment ?

L’auto-discipline ne peut s’enclencher dans le temps que si le but que nous poursuivons est vraiment très clair et motivant. Qui a envie de bouger pour quelque chose de chi… ? pour des « il faut que… » ou des « je dois.. »?

Un but enthousiasmant pour nous même, mais pas pour répondre aux attentes ou injonctions, explicites, implicites, de notre environnement !

Qu’il s’agisse d’un projet à mettre en place, d’une nouvelle habitude à développer, d’un comportement à modifier… notre but doit être clair et nous tenir profondément à cœur. Car c’est la perspective de ce plaisir à venir qui nous servira de « carburant », nous permettra d’avancer et de tenir la longueur.

Cet objectif doit donc être suffisamment puissant pour nous faire traverser les moments, et c’est fatal, de résistances, les envies de ne pas faire ou de laisser tomber.

Une envie molle ne conduit qu’à une action molle, qui finit par capoter.

  1. Une fois notre objectif déterminé, précisons nos motivations et nos freins

Je veux rester motivé !

En commençant par : Pourquoi est-ce que je le veux ?

Il s’agit de faire un petit travail d’introspection pour déterminer pourquoi nous voulons voir ce changement intervenir dans notre vie, ou ce projet aboutir.

Quels sont les bénéfices, les avantages que nous comptons tirer de la réalisation de notre but ? Pour nous-même et aussi pour ceux qui nous entourent…

Dans le même temps il s’avère important de bien nous connaître.

Quels sont les facteurs bloquants que nous pouvons d’ores et déjà anticiper ? L’objectif étant alors de trouver des parades pour y pallier.

Il est bien difficile, par exemple, de s’engager dans un changement profond d’alimentation si nous sommes gourmand/es et que nos placards restent gorgés de multiples tentations…

Ou encore, inutile de programmer nos séances de sophrologie en soirées si celles-ci sont très mouvementées et que nous rentrons trop fatigué/es… On peut alors, plus sûrement, se donner des horaires fixes (le matin ou à l’heure du déjeuner) pour que nous puissions plus facilement tenir nos pratiques. Elles pourront ainsi devenir des rituels agréables dans nos journées.

Mettons, peut-être aussi, en place un plan d’actions pratiques sur quelques mois (un calendrier coloré sur le frigo, par exemple), pour nous permettre de visualiser où nous en sommes du processus, sans nous laisser submerger par l’impatience.

Il s’agit de garder en tête nos perspectives (Qu’est-ce que je veux ? Qu’est-ce que je veux vraiment ?) afin que nos ressources et notre énergie restent canalisées de manière appropriée pour conserver l’élan nécessaire.

Rester Motivé - Sylvie Ducattillon Sophrologue à Foix

  1. Trouvons-nous maintenant un modèle inspirant !

La route est longue et il est encore facile de lâcher…

Mais rappelons-nous que nous ne sommes pas la première personne à le faire. D’autres sont déjà passés par là avant nous. Alors, réfléchissons et trouvons un « modèle » (un/e ami/e, collègue, membre de notre famille, figure célèbre…) qui est également passé par là et qui a réussi.

Quelqu’un qui peut nous inspirer, par son exemple, à atteindre les mêmes résultats.

S’il/elle l’a fait, pourquoi pas nous ?

Peut-être même pouvons-nous aussi apprendre d’elle, pour avancer plus efficacement, en lui posant des questions précises ?

Alors, de qui pouvez-vous vous inspirer et apprendre pour avancer ? De quelle expérience autour de vous pouvez-vous tirer profit ?

Et on peut tout aussi bien lire des biographies, écouter des interviews d’histoires encourageantes, stimulantes… si ils/elles l’ont fait, c’est que c’est possible !

  1. Définissons également nos véritables priorités

Souvent, lorsque je demande comment s’est passé l’entraînement, on me dit : « Je n’ai pas eu le temps… ». Et pourtant ensuite j’observe que la personne a priorisé son cours de gym ou sa série Netflix favorite.

Ça n’est pas un problème dans l’absolu, chacun est libre. Mais il faut considérer que le temps est un bien limité. Et que c’est à nous de déterminer ce qui est le plus important à faire pour nous même dans le temps de vie qui nous est imparti.

Ici pas de loi, pas de flics, pas de parents pour nous dire quoi faire en priorité. C’est à nous de prendre la responsabilité de nous-même, pour le meilleur de nous !

Lorsque nous réfléchissons un peu pour établir nos réelles priorités, alors nous savons ce qui est le plus important pour nous et comment structurer notre journée. Au lieu de nous laisser happer, distraire par des tâches et des activités secondaires, et en inadéquation parfois avec nos valeurs profondes…

Rester Motivé - Sylvie Ducattillon Sophrologie à Foix

  1. Du coup, c’est une invitation à oublier plaintes et excuses

Se trouver des excuses ou se plaindre aide rarement.

Et nous laisser aller à des habitudes néfastes ou à conclusions hâtives (« Je n’y arrive pas ! », « Ce n’est pas pour moi »…) ne feront que saboter nos efforts.

Utilisons plutôt notre imagination de manière constructive pour recentrer nos efforts sur ce que nous avons véritablement choisi de faire pour changer et atteindre notre but.

Nous traversons tous, au long de notre parcours, des situations qui nous entraînent dans des émotions qui font jaillir le pire de nous-même et viennent piétiner les petites pousses de notre belle auto-discipline naissante. Alors soyons vigilants à ne pas utiliser n’importe quelle excuse pour nous abandonner, nous trahir à la première occasion venue.

Au contraire, gardons le cap pour recentrer nos efforts sur ce qui doit être fait pour nous aider plus sûrement. Nous sommes le gardien de nous-même.

Rappelons-nous que les choses se passent rarement, voire jamais, idéalement… Il y a toujours des imprévus ! Cela fait partie du processus de vie. Il s’agit d’apprendre à accueillir et surmonter ces obstacles. Un jeu quoi, comme lorsqu’on était enfant. Ici, il s’agit de ne pas se laisser avoir: « Vu ! » 😉

  1. Suivre nos progrès peut s’avérer aidant pour rester motivé/e

L’auto-discipline s’épanouit lorsqu’il est possible de mesurer les progrès accomplis.

En sophrologie, nous recommandons un petit carnet pour noter nos phéno-descriptions qui nous permettent ainsi de garder traces et mettre en place un processus pour suivre notre évolution.

Suivre nos résultats et mesurer les progrès concrets que nous réalisons, nous aident à rester motivé/es et concentré/es sur les actions à mener.

  1. Enfin, n’attendons plus demain

Combien de fois vous êtes-vous déjà entendu dire « Je commence le sport au 1er janvier ! » ou « J’arrête de fumer la semaine prochaine » ?

On aime caresser l’idée que, demain, ce sera plus facile. On sera mieux disposé/e, plus en forme, plus…

Mais la réalité est bien souvent différente.

Comment rester motivé/e…?

Reporter, procrastiner, ne fait qu’éloigner notre mieux être un peu plus chaque jour.

Le véritable meilleur moment pour commencer, c’était hier. Et le second, c’est maintenant ! Imaginons que notre projet consiste à économiser. Où en serions-nous si nous avions commencé il y a 6 mois, 5 ans, 10 ans ?

En sophrologie, il n’est jamais trop tard, mais n’attendons pas demain et commençons maintenant !

Alors, GO, GO, GO …

Rester Motivé - Sylvie Ducattillon Sophrologue à Toulouse et à Foix

En bonus, pour ceux qui auront eu le courage de me lire jusqu’au bout ;), je rajoute l’amour vrai et soutenant pour Soi.

Rappelons nous que nous ne sommes pas parfaits, que nous pouvons avoir une faiblesse et tomber. Soyons bienveillants avec nous, et accueillons nous avec humour, pour certain/es.

J’ai bien dit bienveillants/es et pas complaisant/es pour d’autres, là il n’y a pas d’amour véritable pour Soi.

Ce n’est pas grave, le plus important est de se remettre debout par amour pour nous et de continuer.

Tant pis si nous avons laissé de côté notre pratique, notre projet quelques jours, quelques mois, années… il ne s’agit pas d’utiliser ici la culpabilité ou la condamnation pour s’éloigner encore de notre but. En réalité, il n’est jamais trop tard pour reprendre et s’y remettre pas à pas, maintenant et avec joie ! 😉

J’espère sincèrement que ces quelques éléments vous seront utiles et vous permettront d’avancer plus sûrement sur le chemin de l’auto-discipline pour retrouver une certaine Liberté !

…et rester motivé/e !

Et n’hésitez pas à me laisser vos commentaires ci-dessous.

Belle semaine !

SySylvie Ducattillon Sophrologue Toulouse et Foixlvie Ducattillon

Sophrologue et Psychothérapeute, une double compétence pour mieux vous accompagner

06.89.60.12.99 – à Toulouse, à Foix et en ligne

MOTS-CLES
ARTICLES SIMILAIRES